Libia

Voyage 3 à 7 Février, 2016.

Libye: Personne ne pouvait entrer avec un visa touristique, outre le pays était en guerre et a bombardé les aéroports. Je devais prendre un visa d’affaires spécial (j´ai eu  la lettre de soutien via internet). Sinon, je ne l’aurais pas convaincu la police et avait réalisé que les séduisait, tout pouvait arriver, mais certainement pas bon. La situation à mon arrivée était froid. Beaucoup de gens se demandent qui j´ était et qu´est ce que je suis venu faire. Il était clair que ma version devait être compatible avec la compagnie charter avait la lettre que j´avais dans ma main et j’avait réussi un homme d’affaires. Il n’y avait pas de temps pour réfléchir et doit agir sans contemplations. J’ai eu un número de téléphone de la personne qui m’a fait la gestion plus un contact qui etait étudiant en médecine, qui a été celui qui est finalement venu pour moi quand il a vu que la situation ne faisait qu’empirer. Je devrais rester 5 jours et a été très tendu et ne savais pas si je pouvais quitter le pays vivant ou mort; depuis la milice a agi d’une part, ils étaient habillés en civil, mais étaient militaires avec armes transportées, puis a été Daesh, groupe terroriste, j’ai eu des problèmes avec l’un d’entre eux quand il m’a vu photographier un bâtiment avec le feu du réservoir trous shrapnel intégré ou avion. Il disait que j´etais un espion américain et qu´il m´avais suivi, il m’a vu faire des photos. Je disais que je ne voulais pas donner mon passeport et a insinuer que j´étais un américain. Il portait une longue barbe et avait une bedaine. Il a commencé à crier et les gens ont commencé à venir. Je compris que certains d’entre eux étaient des miliciens. J´ai montré mon passeport espagnol et leur ai dit que j’étais à l’hôtel à 200 mètres. Ils voulaient enquêter sur moi mais finalement je suis parti à pied. Je flippé et j’avais encore quelques jours a passer sans savoir si elles allaient me kidnapper ou attendraient à l’aube quand je devrais aller à attraper mon vol de retour. Je pouvais rester a tripoli et autour parce qu’il y avait des contrôles et c´etait pas sure se déplacer dans une direction quelconque.

Lieux: Le site archéologique de Leptis Magna, Sabratha, Cyrène, Tadrart Acacus et la vieille ville de Ghadamès est également reconnu comme un site du patrimoine mondial.

Tripoli, la capitale, est une ville curieuse atmosphère coloniale avec des ruines romaines et ottomane. Quelques monuments intéressants sont le château Rouge ou l’Arc de Marc-Aurèle.

Laisser un commentaire

Política de cookies

Este sitio web utiliza cookies. Si continúa navegando acepta nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR